Le lien se tisse avec Angie Be Green

C’est sur le site de Wattrelos que notre regard se pose aujourd’hui et notre intérêt est d’autant plus grand car nous participons aux valeurs d’Angie Be Green.

Vous ne connaissez pas ? Laissez-moi vous expliquer: Anne Gaëlle est une jeune entrepreneuse qui depuis toute petite et avec des gestes simples souhaite changer le monde. Son maître mot: le respect de l’environnement.

Elle propose des produits et solutions du quotidien afin d’agir durablement (des produits locaux, du zéro déchets, le Upcycling,…). Chose, on peut bien le dire, qui nous concerne tous !

Son site internet: https://www.angiebegreen.com/

Avec Angie Be Green, l’ESAT de Wattrelos a pour mission la coupe de tissus tels que des charlottes alimentaires, des éponges,…

Et/ou de la fabrication d’essuies tout réutilisables, des pochettes à savon, pochette à encas, sac à tarte,…et plein d’autres encore.

Jérôme et Bertrand, moniteurs d’atelier, établissent des méthodes de travail, en fonction de la demande et des capacités de chacun.

L’atelier est organisé en chaines de production de 3 ou 4 opérateurs.

Les opérateurs sont régulièrement formés par le moniteur sur le métier

Jérôme, nous explique son sentiment : « C’est un travail qui allie ma passion et l’aide aux autres. On ne s’ennuie jamais et c’est un vrai plaisir de partager mon savoir-faire avec mon équipe »

Pour les commandes : le client fournit la matière 1ère : le tissu. Angie Be Green recycle  aussi les chutes de tissus, c’est du 100% recyclage.

Ici, par exemple, c’est pour faire des charlottes de bain. Pour cela, il faut commencer à faire un « matelas ».

Il y a 2 sortes de tissus différents. Le but d’un matelas est superposer ces 2  tissus l’un après l’autre pour pouvoir faire la découpe des charlottes en une fois.

Comme le montrent les photos ci-dessus:

La première étape et la mise en place du tissu sur la machine bout semi-automatique

La deuxième étape est de placer les poids qui maintiennent le tissu pour la coupe.

La troisième étape est la coupe en bout semi-automatique

Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’on obtienne « un matelas »

La découpe du tissu se fait grâce à un gabarit  qui sert de modèle. Le but étant de développer l’autonomie des opérateurs, leurs confiances en soi, et ainsi faire le maximum de choses seules.

Il suffit de suivre le gabarit en traçant au crayon

On passe à la coupe grâce au ciseau électrique à lame verticale.

Pour ce type de travail notre participation s’arrête ici, la pose d’élastique  se fait avec une autre entreprise.

Angie Be Green contacte l’ESAT de Wattrelos régulièrement  pour la conception de ses produits et devient un partenaire essentiel.